290 eglise montbert 303 

 

 

 

L'abbé  Frédéric Thibaud fut très marqué

par la grande Guerre.

Il connaissait chacun de ces jeunes : morts pour la France.

Chaque semaine, les paroissiens étaient informés

par la " Semaine paroissiale " du vécu des soldats,

blessés ou prisonniers.

Il avait abonné chacun des soldats à son bulletin.

Il veut honorer ces " Morts pour la France "

par une galerie de vitraux.

Il confie le travail au Maître-Verrier

 Mr Léglise de Paris.

 Le 5 février 1922 le travail est terminé.

 

  Pour la suite allez au Menu à votre droite                           Page suivante

×